Les initiatrices et initiateurs critiquent le fait que la consommation de denrées alimentaires d’origine animale soit aujourd’hui couverte en très grande majorité par de la production animale industrielle, car celle-ci provoque toute une série de problèmes et contrevient aussi au principe constitutionnel de la protection des animaux. L’initiative «Non à l’élevage intensif en Suisse» veut corriger cela en introduisant dans la Constitution un nouvel article 80a sur la production animale agricole.
Le Conseil fédéral prend la requête au sérieux, et il a envoyé un contre-projet en consultation.

Et Bio Suisse ?

Le bio est une solution pour les problèmes en question. Le Bourgeon de Bio Suisse est un label sévèrement contrôlé qui garantit une production et une transformation durables. Par leurs achats, les consommatrices et consommateurs bio favorisent déjà aujourd’hui les buts de l’initiative.

Le bien-être animal est essentiel pour Bio Suisse. Jusqu’à la votation, nous publierons ici de plus amples informations sur des questions importantes et sur les recommandations de vote.

Informations supplémentaires

Politique agricole 22+: À quoi est-ce qu’on en est?

Telle qu’elle était prévue, la Politique agricole 2022+ devait en fait fournir des réponses aux questions importantes qui sont soulevées par différentes initiatives populaires qui visent l’agriculture. Le bio offre de bonnes solutions et devrait donc être mieux encouragé. Or la politique agricole a maintenant été mise de côté par le Parlement. Quelle importance ont donc maintenant ces initiatives?